François Hollande la manière dont la Dépêche du midi a relaté sa visite à Cahors

Jean-Michel FABRE et la déontologie lotoise (+ infos éditeur Utovie)


Abonnement gratuit
chaîne vidéo youtube
SALON du LIVRE
 

François Hollande, sa visite à Cahors, au Leclerc culturel, c'est l'article de la Dépêche du midi qui semble le plus avoir été lu… Mais savez-vous ce qui se cache derrière cet article ?
Un "point presse" où Ternoise fut le principal interlocuteur. Où François Hollande lui rend hommage, se tournant vers lui pour parler de "démocratie éditoriale", reconnaissant ainsi à l'auteur lotois un rôle bien particulier dans ce département…
Ce n'est pas la conséquence d'un lèche-botte, cet hommage, car si François Hollande connait S.T, c'est qu'il est l'auteur du premier livre "peu favorable" à FH, publié en 2012, avant la Présidentielle, où l'essayiste lotois prévenait que ce serait une erreur d'élire à l'Elysée le corrézien !

L'article de Jean-Michel FABRE occulte totalement l'ensemble des échanges de Ternoise avec l'ancien président. Ce n'est pas dans la Dépêche n'existe pas. C'est malheureusement encore un peu le cas dans notre région !



Questions et les réponses de François Hollande à Cahors 2018 au Leclerc Culture



Donc, en 2018, si l'information n'est pas dans La Dépêche, elle n'existe toujours pas ?



Presque de la censure ?


- Jean-Michel Baylet et la censure , le texte intégral...
En repartant de l'aphorisme « Si l'information n'est pas dans La Dépêche, elle n'existe pas, ce sont les avantages d'un monopole » publié par l'Express.
Un aphorisme de Jacques BRIAT (en 2011), ancien député, depuis battu par… Sylvia Pinel...


GRATUIT : Abonnement Youtube Salon du Livre TV (interviews et le reste...)



Votre commentaire utile



Voir Sur le forum une information récente.

Utovie….
infos éditeur Utovie

Lorsque la cérémonie du mariage eut lieu, il y avait huit jours entiers que Fabrice s'était voué au silence le plus complet, après avoir ordonné à son domestique et aux gens de l'archevêché avec lesquels il avait des rapports de ne jamais lui adresser la

Lorsque le domestique unique du chanoine prononça le nom de la comtesse Pietranera , cet homme fut ému au point d'en perdre la voix, il ne chercha point à écarter le désordre d'un négligé fort simple
Ludovic comprit toute l'étendue de cette marque de confiance et y fut extrêmement sensible, mais au bout de quelques lignes, comme il voyait la barque s'avancer rapidement sur le fleuve:

- Autres pages revues récemment.