Ruellan Francine écrivain du salon du livre






Vous pouvez POSER une QUESTION -

Née dans les années 60, Francine Ruellan a exercé le passionnant métier d'infirmière en psychiatrie avant de devenir professeur des écoles, un rêve qu'elle a toujours voulu réaliser. En 2003, elle crée un fichier de lecture pour ses élèves, qu'elle publi
e un an plus tard aux éditions édélios. Cet ouvrage est aujourd'hui diffusé dans de nombreuses écoles françaises et des milliers de petits élèves travaillent dessus, chaque début d'année. Après ce succès, elle se lance dans l'écriture d'un roman dans le

genre qu'elle affectionne : la comédie sentimentale. Elle s'amuse énormément à écrire cette histoire et quelque temps après naît :Deux hommes pour mon anniversaire aux éditions Thélès, un mélange de fiction et d'expériences vécues.

(On peut commander le livre dans toutes les librairies traditionnelles. Renseignements complémentaires sur le site de l'auteur: http://perso.orange.fr/Francine.Ruellan

Deux hommes pour mon anniversaire


Clarisse Charleau est une jolie infirmière à l’existence très animée. Entre son métier qui la
fait courir d’un bout à l’autre de la ville et sa famille complètement délurée, elle ne sait plus où donner de la tête. En revanche, sa vie sentimentale est au point mort. Un jour, elle rencontre un séduisant médecin, mais ce dernier n’est pas remis de s
on divorce et leur liaison tourne court. Bien décidée à s’engager dans une relation solide avec celui qu’elle considère comme l’homme de sa vie, elle va tout mettre en oeuvre pour le reconquérir. Mais c’est sans compter sur les commérages de sa mère, les

frasques de son frère et surtout, un charmant commissaire...
Entre action et séduction, humour et cynisme, deux hommes pour mon anniversaire
est un roman contemporain, une histoire d’amour moderne au coeur de la région parisienne.

Extrait :

Tentative de séduction

je prends mon courage à deux mains et je sonne à la porte d’à côté.
- Re-bonjour! dis- je avec une voix proche de celle de Marilyn Monroe dans « les hommes préfèrent les blondes ».
Il me regarde de la tête aux pieds avec des yeux de merlan frit.Il faut dire qu’il n’a pas l’habitude de me voir habillée en midinette avec tenue de chez « Jennyfer ». Je dois profiter de l’effet de surprise:
-Je viens voir si vous n’avez pas un tire- bouchon, j’ai égaré le mien.
- Votre fiancé vous a apporté une bouteille? me demande-t-il, dans un esprit tout à fait logique.
- Ah non, il n’est pas là! D’ailleurs il ne viendra pas aujourd’hui, il vient de me téléphoner.
Un sourire coquin s’installe sur ses lèvres. Il pense évidemment que je me suis faite belle pour lui, ce qui est une vérité incontestable d’ailleurs. Je comprends à son air que je viens de me fourrer dans un pétrin dont je vais avoir du mal à me sortir a
vec les honneurs. Il m’invite à entrer et je n’ose refuser.
-Asseyez- vous, me propose-t-il, en me montrant le canapé.
Puis il se rend dans son coin cuisine, d’où il revient avec un superbe tire- bouchon.
Je croise et je décroise mes jambes parce que je ne sais pas quelle posture adopter, étant peu habituée aux minijupes. Il prend cela pour une tentative de séduction, car il s’assoit à ma droite et pose prestement sa main sur ma jambe pour la remonter ver
s ma cuisse. Désagréablement surprise, je fais un bond de cinquante centimètres sur la gauche.
- Ne soyez pas effarouchée, m’exhorte-t-il, je n’ai jamais mangé personne! Vous savez, j’ai compris le coup du fiancé!
- Quel coup du fiancé? je m’écrie.
- C’est moi le fiancé dont vous parliez tout à l’heure. Enfin…vous avez envie que ce soit moi. Vous n’en avez pas conscience, bien entendu.
- Bien entendu! je répète interloquée.
Il continue son explication:
- Vous avez été choquée que je puisse vous trouver sexy en survêtement, alors vous venez vous présenter à moi dans une tenue provocante et vous me demandez un tire-bouchon pour que l’on boive ensemble à nos amours débutantes.
J’ai envie de crier:
« Mais pas du tout! ». Toutefois je me reprends:
-C’est intéressant comme théorie. Vous faites quoi déjà comme études?
- Études de psychologie. Pourquoi?
Je me lève et me dirige « illico presto» vers la sortie. Il me suit du regard tandis que moi, je le fusille:
- Parce qu’il manque un chapitre à vos leçons, celui de la perfidie féminine!
Je le laisse à son désappointement et je bats en retraite jusqu’à mon appartement où je m’enferme à double tour.
S’il y avait un concours de la fille la plus stupide de l’année, je crois bien que c’est moi qui l’aurais gagné!

Votre avis ou information ?

Ajouter un commentaire .

Le SALON DU LIVRE du net : Ses écrivains en photos .

Les livres conseillés du salon du livre

jlpoli2012


toutes les photos du site.


Créer un salon du livre dans sa commune :
Lauréat 2016, du prix littéraire
Vous abonner à la chaîne gratuite SALON du LIVRE :