Colette Brogniart Montcuq-en-Quercy-Blanc 2017 juillet dédicaces

Avant et bas : salons du livre Ronchin


Abonnement gratuit
chaîne vidéo youtube
SALON du LIVRE
 

- En trente mots...
J’écris pour tenter de comprendre le fait de vivre, pour retenir quelques instants, les partager ; pour raconter des histoires qui vont au bout des possibles : réfléchir, sourire, apprivoiser les mots. (30 mots)
 
 - Votre catalogue ?
 6 romans : 3 situés dans le Lot, 3 dans le monde. Ce sont des romans qui jouent sur plusieurs registres : une intrigue mais aussi des réflexions, du grave et du léger…
3 recueils de nouvelles agencés de façon spécifique avec des tonalités différentes :
 . Aléas est composé de trois parties : écriture, portraits, animaux (dont la légende de Pech-Merle)
. Ricochets : une nouvelle en appelle une autre. Les thèmes : le Lot, les objets, les sentiments, les situations...
. Kaléidoscope - Variations sur l’étrange, l’insolite...
1 étude sur l’œuvre de Léo Ferré et sur 5 des poètes qu’il mit en musique : "Vienne le temps..."
Poésie : sous forme de livres d’artistes avec des gravures, dessins, peintures...
 
Depuis quand écrivez-vous ?
J’ai commencé à écrire des poèmes à quinze ans, des nouvelles à vingt ans, un essai à vingt cinq, un roman à vingt sept et ainsi de suite...
 
- Depuis quand publiez-vous ?
Première publication en 1991 - chez Textimus.
 
- Quel livre présenterez-vous en priorité ?
Je présenterai, en particulier, mon dernier ouvrage publié : La Déshistoire qui relate une histoire réelle se déroulant dans le milieu de la chanson. Mais dans un Salon, en fonction des échanges avec les visiteurs et compte tenu de la variété de mes ouvrages, je peux répondre aux attentes exprimées.
 
- Éditeur traditionnel" ou votre propre éditeur... ? 
Arbouge Editions (l’art qui bouge) est un collectif d’artistes. Avantages : Exigence de qualité d’écriture et de présentation, participation de l’auteur à toutes les étapes de la publication.
Inconvénients : pas de diffuseur, pas de distributeur externes, tout repose sur l’auteur.

- Lisez-vous un peu beaucoup passionnément ?...
Je lis chaque soir, avec passion certains ouvrages, hélas pas tous...
 
- Un auteur "de référence" ?
Adolescente, mon objectif était de lire un livre de chaque auteur... Mais j’ai eu des coups de foudre qui m’ont incité à lire plusieurs livres d’un même auteur. Un temps les auteurs latino-américains m’ont comblée : Márquez, Cortázar, Sabato... Dernier coup de cœur "Train de nuit pour Lisbonne" de Pascal Mercier, mais le deuxième ouvrage m’a un peu déçue... trop d’enthousiasme pour le premier. Mais bien évidemment mon auteur de référence est Léo Ferré qui a écrit plus de 1 577 pages : roman, lettres, journal, poèmes, chansons. Œuvre dont je témoigne par des livres, articles, conférences, lectures.

- Que signifie pour vous "être écrivain" ?
Être écrivain c’est chaque jour plonger dans les mots comme un sculpteur travaille la terre, un peintre la couleur, un compositeur la musique. C’est la solitude et le doute... C’est être à la fois un créateur et un artisan.
 
- Observateur du monde, de notre époque... ?...
Observateur de la vie, forcément avec les filtres de notre époque. Comme dit plus haut, l’écriture est pour moi une tentative pour appréhender l’existence sous tous ses aspects anecdotiques ou essentiels mais c’est aussi un espoir de préserver des instants et d’ainsi lutter contre la mort.
 
- Combien de salons du livre... ?
Variable selon les années : 2015 : 16 - 2016 : 18 -
2017 : 11 (de prévu) soit une moyenne de 15.
 
- Est-ce votre principal lieu de vente ? (sinon, quel est votre réseau de distribution)
C’était le principal, je m’oriente vers des manifestations différentes : conférences, lectures. Je cherche d’autres débouchés : sites, internet…
 
- Que recherchez-vous dans un salon du livre ?
Mon objectif est de présenter mes livres. Parfois, j’y fais de belles rencontres et je sais, pour avoir reçu des courriers, que des visiteurs ont apprécié nos échanges.
 
- État d’esprit actuel ?
Actuellement, je ressens le besoin d’être soutenue pour trouver un sens à tant d’efforts... Léo Ferré avait évoqué à mon sujet ma "vertu littéraire", ce qui m’avait fait rire. Quand Léo aspirait à diriger des orchestres, parfois il lançait au public passablement surpris un "Aidez-moi" vibrant !
 
- Montcuq en Quercy Blanc, notre nom ?
Montcuquois, Montcuquoises... ? Lorsque l’on connait un peu l’étymologie des noms quercynois, ce nom ne prête pas à rire.
 
- Opération Nostradamus... ?
J’espère que Paris s’en sortira car je connais nombre de lieux agréables dans cette ville, voire même quelques uns de ses habitants... La date coïncide, mais que sait-on de l’heure ? Donc retrouvons-nous comme prévu et nous aviserons. Plusieurs éditeurs et écrivains parisiens ont été, au fil des siècles, condamnés par diverses instances, aussi, pour eux, nous devons défendre le livre où que nous soyons.

Question libre :
- Que voudriez-vous pouvoir faire, en tant qu’écrivain, dans les prochains mois ?
Je voudrais pouvoir lire plus souvent mes poèmes ou des nouvelles devant un public car je constate que les auditeurs sont de plus en plus réceptifs et j’éprouve, parfois, beaucoup de plaisir à le faire.





livre montcuq 2017




Extrait de



« Montcuq en Quercy Blanc 13 août 2017 - Le salon du livre 2eme. »

10 euros en papier (118 pages). GRATUIT en Numérique.


Montcuq le salon du livre : Le livre (gratuit en numérique) et les infos...




Votre commentaire utile



Voir Sur le forum une information récente.

Ronchin promo salons du livre Ronchin

informations sur le promo salons du livre Saint Thibault des Vignes accueil salon C’est de ?
promo salons du livre Ronchin

inscription

Quand vous passerez à Ronchin déclarez : éducation. Dans cette acception, il a vieilli ; on dit, Le plus heureux naturel, etc. .effets produits par la volonté de Dieu, et non par des causes naturelles. .
- Autres pages revues récemment.