Gérard Glatt 14eme lauréat : roman publié en 2016 aux Presses de la Cité

Retour à Belle étoile, récompensé le 1er janvier 2017

Abonnement gratuit
chaîne vidéo youtube
SALON du LIVRE
 


Gérard Glatt


1er janvier 2017, à la 1ère seconde, résultat de la quatorzième édition du prix littéraire :

Gérard Glatt, récompensé avec Retour à Belle étoile, publié en 2016 aux Presses de la Cité.

Disponible en papier, prix éditeur 21 euros, par exemple sur amazon.

Egalement disponible en numérique à 14,99 euros, par exemple sur amazon.
Retour à Belle étoile de Gérard Glatt



Le 1er janvier 2017 à la toute première seconde, Gérard Glatt fut déclaré 14eme lauréat du prix littéraire du salon du livre du net (depuis 2004, le premier prix litteraire de l'année).
Avec "Retour à Belle étoile", un roman publié aux "Presses de la Cité", en 2016 donc.

Cette année, nouveauté : le résultat fut présenté en vidéo sur la chaîne https://www.youtube.com/ternoise et sur salondulivre.net :


Bien qu'il vive entre Paris et la Bretagne (et ne connaisse pas notre région), il nous a assuré de sa venue... à la deuxième édition du salon du livre de Montcuq en Quercy Blanc (13 août 2017).

Comme l'un des enfants de "Retour à Belle étoile", Gérard Glatt est né en 1944. Mais à Montgeron (91). Et c'est indéniable, son destin fut tout autre.
Après des études de droit, ô combien fastidieuses, nous dit-il, il œuvra tout d’abord dans l'administration des douanes, puis devint conseil en commerce extérieur, spécialisé en droit douanier, jusqu'en 2000, année où il co-créa une startup, spécialisée en marketing direct.
Il s'en retira de cette dernière en 2010... ou 2011... il ne sait plus exactement ! Pour une retraite, sans doute méritée, selon sa note.

Peu satisfait par tout cela, il ose le dire, il mena également une vie parallèle, bien plus satisfaisante : familiale, tout d'abord, et d'écriture ensuite. Cette seconde vie, la plus attachante pour ceux qui s'y intéresserait, serait malheureusement trop longue à exposer ici. Aussi, sans fermer la porte aux éventuelles questions qui pourraient lui être posées à ce sujet, l'auteur préféra en rester là pour l’instant. Les questions pour le webzine allaient tenter d'explorer cette face...

Gérard Glatt est sociétaire de la Société des Gens de Lettres (SGDL), membre de la SOFIA (qui n'est pas bulgare... j'en ai causé de cette Sofia), de la Maison des Ecrivains et de la Littérature (MEL) et de l'Association des Ecrivains Bretons (AEB).

Les livres de Gérard Glatt :


Neuf romans :

- Retour à Belle Etoile, Presses de la Cité, 2016 ;
repris par Grand Livre du Mois en 2016 ;
repris par "A Vue d’oeil" (édition en grands caractères) en 2016 ;
repris par "France Loisirs", 2016
(Prix Salon du livre du Net, 2017)

Tout avait débuté par : Holçarté, Calmann-Lévy, 1977
- Une poupée dans un fauteuil, Orizons, 2008
- L’Impasse Héloïse, Orizons, 2009
- Une jeune fille différente, Orizons, 2011
- Le Temps de l’oubli, De Borée, 2012
- Le Destin de Louise, De Borée, 2013
- La Chouette Idée d’Alexandre Pluche, De Borée, 2014 ; repris par "France Loisirs" en 2015

Et après ce livre récompensé : Les Soeurs Ferrandon, Presses de la Cité, 2017, sortie 19 janvier 2017 (précommande possible sur amazon) ; reprise prévue par Grand Livre du Mois en 2017

Deux livres de poésie :
Si les mots savaient ce qu’ils disent, Revue Voix d’encre n° 51, 2014
Il vit encore le poète…, Ed. Bord du Lot – collectif, 2014

Deux livres pour la jeunesse :
Contes du Pays Basque, Hachette, 1981
3 contes du Pays Basque, Livre de Poche Jeunesse, 1994

Plus d'infos : http://www.gerard-glatt.net (son site officiel)

Votre commentaire utile



Voir Sur le forum une information récente.

Ancienne page recyclé... comme je m'y suis attelé depuis quelques mois...
Vous vous demandiez pourquoi figurait ici :
Il le regarda au visage, Giletti rendait beaucoup de sang par la bouche.
Il le reprit plusieurs fois dans ses bras.
Il lui écrivit qu'un appartement et un traitement dignes de sa soeur l'attendaient au château de Grianta (situé ou ?).
Il me sera donc impossible, répétait trop souvent l'âme vulgaire du général, le ciel m'ayant donné pour fille la plus belle personne des Etats de notre souverain, et la plus vertueuse, d'en tirer quelque parti pour l'avancement de ma fortune ! Ma vie est ailleurs.
J'y causais... Presses de Valmy... comment éditer chez Presses de Valmy... le passé...
- Autres pages revues récemment.