LEFEBVRE Sandrine écrivain du salon du livre






Vous pouvez POSER une QUESTION -

1973: Naissance le 31 mai à Villeneuve-La-Garenne dans le Hauts de Seine. Sandrine est la seule fille d’une famille qui comptera trois enfants.

1976-1979: La famille quitte la cité de La Courtille à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) pour s’installer à Méru dans l’Oise.

1979-1981: Suite au divorce de leurs parents, Sandrine et son plus jeune frère quittent Méru pour s’installer à Beauvais dans l’Oise.

1981-1985: C’est la période au cours de laquelle Sandrine arrive enfin à mettre un nom sur la présence qu’elle sent depuis sa plus tendre enfance. Sa rencontre avec Dieu grâce à un prêtre du pensionnat où elle suit ses études sera le début d
e sa plus grande histoire d’Amour, Dieu étant pour elle le seul soutien protecteur et l’unique clé pour appréhender, comprendre et vivre ce monde.

1985-1991: A seize ans, elle se fait baptiser et communie. Elle découvre Victor Hugo et Balzac. Et pendant ses promenades solitaires en forêt, armée de son petit carnet, elle écrit ses premières poésies. Choisissant la filière Lettres et arts dram
atiques, elle fait ses premiers pas au théâtre qui lui permettra de s’ouvrir au monde. Elle décroche son baccalauréat en 1991 et s’inscrit à Censier Sorbonne Nouvelle à l’Institut d’Etudes Théâtrales.

1993: Ayant changé de filière en 1992, elle perd sa maigre bourse d’études. La route du travail se fait plus précise.

1994-2003: Sans vocation particulière, elle ne sait que lire et écrire. Elle vit de petits boulots en petits boulots, d’intérim en intérim. C’est l’époque de sa conversion à l’Islam et du début de son éducation islamique. En 2001 paraît
son premier roman L’enfant maudit chez Atura Editions.

2003: Après des années de réflexion, elle se décide à émigrer au Maroc. En ramassant son lego interne, elle part vers ce pays qu’elle a tant fantasmé depuis le visionnage à l’âge de 9 ans du film Lawrence d’Arabie.

2009: Après six années de labeur, elle sort L’appel du désert, roman, chez Edilivre. 2009 est également l’année de la publication de son recueil de poésie : La danse des mots et de ses premiers pas dans le monde du journalisme grâce à Maisons
du Maroc.

2010: Parution de Sawsan, roman que le Maroc lui a soufflé et de Nouvelles qui regroupe deux petites nouvelles : Transparence et Lettre à mon père.
Création de SL Communication, société de droit marocain. Elle multiplie les expériences journalistiques et pense déjà à créer son propre titre.

2011 : Parution du récit documentaire Nous les enfants de 1931 aux éditions Wartberg.
Résiliation de tous ses contrats avec la Maison Edilivre. Elle reprend tous ses droits d’auteur pour retravailler l’ensemble de ses ouvrages. Ces derniers seront présentés à tout professionnel de l’édition qui saura les diffuser correctement.

En marge de ses écrits, elle a créé un webmagazine intitulé Taqaf’An, le seul webmagazine culturel au Maroc (à sa date de parution). Elle collabore également à plusieurs revues marocaines et vit à Rabat.
Prochaine parution prévue :
Meriem et Lyna, au pays des Mots magiques – Conte pour enfants illustré par Mouna El Amrani.
Votre avis ou information ?

Ajouter un commentaire .

Le SALON DU LIVRE du net : Ses écrivains en photos .

Les livres conseillés du salon du livre

atoninmalroux


toutes les photos du site.


Créer un salon du livre dans sa commune :
Lauréat 2016, du prix littéraire
Vous abonner à la chaîne gratuite SALON du LIVRE :