Emmanuelle Urien, récompensée par le prix salon du livre 2007

Emmanuelle Urien a depuis publié La collecte des monstres (sortie le 8 mars 2007) chez GALLIMARD (dans la Collection BLANCHE), TROISIEME LIVRE de NOUVELLES

Emmanuelle Urien : née en 1970 à Angers.
Formation universitaire en lettres, langues et gestion internationale.
Après quelques années dans diverses entreprises, elle quitte Paris et un poste de chef de projet Télécom pour Toulouse, sa famille, et aussi l'écriture.

De 2002 à 2005, ses nouvelles sont présentées dans de nombreux concours littéraires, des revues et anthologies, ses fictions sont diffusées par la radio (Les Petits Polars, Radio France, 2005-2006).

Livres publiés :
recueil de nouvelles, Court, noir, sans sucre (éditions L'être minuscule, déc. 2005 - Prix de la nouvelle du Scribe 2006),
Toute humanité mise à part (éditions Quadrature, fév. 2006).

Son site : http://www.emmanuelle-urien.org

Trois questions :

- Vous voulez changer le monde avec la littérature, témoigner ?
- Changer le monde, pourquoi (question bête, j'ai plein de réponses), comment, et à quel titre ? Je suppose que la littérature a sa part dans l'évolution du monde, depuis toujours. Mais je suis assez réaliste pour croire que cette part est tellement infime qu'il faut être mégalomane pour la prendre à son compte. Cela dit, être l'une de ces voix, même basse, ce serait déjà ça. Témoigner, c'est autre chose. Sans que ma voix ait plus de valeur qu'une autre, elle a le mérite d'exister, et de tenter de s'élever. Mon vecteur, c'est l'écrit. C'est un témoignage facile, dont je ne tire aucune fierté. Pour l'instant, je ne suis pas assez courageuse pour être militante.

- Peut-on chercher à comprendre votre vie dans vos nouvelles ?
- On a déjà cherché à me faire avouer quelle était la part de vécu dans ce que je raconte. Sachant qu'il y a surtout une bonne part de mort, j'aime autant ne pas répondre à ce genre de question, et rester vivante pour la suite...

- Vous projetez-vous dans une époque sans livre papier ?
- Si on en devait en venir là, je ferais, comme dans Fahrenheit 451, partie de ces marginaux qui émigrent en forêt et, ayant appris par coeur leur oeuvre préférée, deviennent des livres vivants (gros problème : faire le choix de l'oeuvre en question !). J'ai beau être une internaute pratiquante et convaincue, je ne m'imagine pas me passer d'un livre, un vrai, avec des pages qui se cornent au fond du sac, du papier qui jaunit un peu, des couvertures qui se fêlent... J'aime bien les livres parce qu'ils vieillissent. Comme nous. Un livre, c'est tout de même plus humain qu'un support informatique.



Naturellement, Emmanuelle Urien fut interviewée dans le numéro de janvier 2007 du mensuel LE WEBZINE GRATUIT (plus de 60 000 abonnés pour ce numéro 66)

Emmanuelle Urien est chaudement invitée à nous communiquer sa nostalgie pour le site d'analyse psychologique sur la nostalgie.

- Le Reglement du PRIX SALON DU LIVRE.NET, organisé depuis 2003.
- ACCUEIL
salondulivre.net



- Les laureats du prix salon du livre

Les livres conseillés du salon du livre



Emmanuelle Urien, récompensée par le prix salon du livre 2007, a depuis publié La collecte des monstres

Commentaires ouverts :

Votre commentaire utile


rogerbeteilleetlivre


toutes les photos du site.


Emmanuelle Urien récompensée par le prix salon du livre 2007

Créer un salon du livre dans sa commune :
Lauréat 2016, du prix littéraire
Vous abonner à la chaîne gratuite SALON du LIVRE :