David Assouline au Sénat les masques des éditeurs tombent

le conflit écrivains et éditeurs pour argent du livre numérique
Accueil  le Prix Litteraire  Salon du Livre du Net  des écrivains sur le salon du livre Contact  des écrivains sur le salon du livre Salons des villes  des écrivains sur le salon du livre Forum  des écrivains sur le salon du livre Blogs 

Je vous invite à réagir sur les propos de M. David Assouline, au Sénat, le 29 mars 2011, lors du débat sur le livre numérique
"Quand je vois les éditeurs s'insurger contre une petite phrase sur « la rémunération juste et équitable des auteurs », je me dis que les masques tombent. Il n'y aurait pourtant pas de livres sans auteurs, pas de création sans créateurs. Des dizaines de milliers d'auteurs sont dans l'impossibilité de vivre de leur travail.
Avec le numérique, nombre de coûts vont être atténués, du papier à l'imprimerie et au stockage, on pourrait donc se préoccuper enfin des auteurs. Et on nous dit « Oh non, surtout pas » ! Nous ne pouvons rester les bras ballants face à cela.
A l'heure actuelle, 55 % de coût du livre représente la distribution, 25 % l'impression, 20 % l'éditeur et 10 % l'auteur. Avec le livre numérique, l'éditeur touchera sept fois plus que l'auteur !
Je n'ai donc pas compris que les députés aient pu céder sur ce point. Les éditeurs japonais, américains, canadiens m'ont dit la même chose : le numérique réduit de 40 % les coûts d'édition."

M. David Assouline, Vice-Président de la commission de la culture, de l'éducation et de la communication
Membre du groupe Socialiste, au Sénat, le 29 mars 2011.
http://www.senat.fr/cra/s20110329/s20110329_21.html




Votre commentaire utile



Voir sujet précédent du forum
Aborder un autre sujet ? Vous pouvez débuter un nouveau sujet

Les livres conseillés du salon du livre..

ebook54


toutes les photos du site.

sur le forum : Souillac Lot 46 : 2eme édition du salon du livre en avril 2017 ?
LIRE